Qui suis-je ?

Bonjour,

Je m’appelle Grégory. À l’aube de mes quarante ans, je travaille en tant qu’ingénieur système senior pour une société de services, avec plusieurs casquettes, selon les besoins.

Professionnellement

J’ai commencé comme technicien de support auprès des utilisateurs : mon rôle était de les assister dans leur environnement informatique.

Ensuite, la société qui m’a accueillie en 2009 (et qui a été rachetée par mon employeur actuel en 2018) m’a fait relever plusieurs défis, j’ai notamment pu exercer mon métier en tant que chef de projet, responsable de département, ingénieur système, architecte…

J’adore mon travail, il me passionne de plus en plus chaque jour. J’ai la chance d’avoir comme clients non seulement des petites et moyennes entreprises, mais aussi des banques, des multinationales et des organisations non gouvernementales. Sans cesse, il a fallu m’adapter à ces environnements variés, me remettre en question, pour proposer à mes clients des solutions personnalisées, adaptées à leurs besoins, afin de leur fournir la meilleure prestation possible.

Toutes ces années ont été extrêmement riches en enseignements, en expérience.

Suivant une désignation de Gartner, je me qualifie comme une personne polyvalente. J’ai approfondi de multiples compétences dans de multiples domaines. Je vais au fond des choses. Je considère qu’on ne peut pas tout savoir, mais qu’on peut tout comprendre. Cette manière de penser m’a amené à appréhender mon travail au jour le jour de manière holistique, que ce soit en gestions opérationnelles ou opérations informatiques.

Je me retrouve particulièrement bien en phase avec le cadre ITIL v4 dont je relate les 7 principes ci-dessous :

  – Se concentrer sur la valeur
– Progresser itérativement avec les commentaires
– Penser et travailler de manière holistique
– Commencer où l’on est
– Collaborer et promouvoir la visibilité
– Rester simple et pratique
– Optimiser et automatiser

Humainement

Ce sont mes activités bénévoles dans le secourisme qui m’ont modelé, de 2007 à 2015. J’en ai retiré des notions importantes comme le savoir-être et le savoir-faire. J’ai commencé comme secouriste, puis équipier secouriste. J’ai appris la notion du cadre rigide et nécessaire qu’impose la loi. Ce cadre qui devient à géométrie variable quand on change de fonction.

C’est en devenant chef d’intervention, puis chef de dispositif, en apprenant à prendre du recul que j’ai compris ce qui est fondamental: un cadre, un esprit, une technique.

Pourquoi ?

Parce que l’important, quand on prend en charge une victime, c’est le geste qu’on va exécuter auprès d’elle, techniquement, humainement, en équipe.

Parce que l’importance de travailler en équipe, peu importe le contexte finalement, c’est de maintenir cet esprit d’équipe. On fait attention aux gens qui nous entourent, on discute, on est soudé, on s’entraide, on maintient la bonne humeur et la cohésion du groupe. L’intérêt est que chacun puisse s’épanouir dans ses fonctions, car j’en suis intimement convaincu, c’est ainsi que nous pouvons donner le meilleur de nous-même.

Mes valeurs en entreprise

Je crois fondamentalement en un système d’information centralisé et organisé autour des trois piliers ci-dessous :

  • un cadre* avec des processus simples, pragmatiques et clairement définis (bonnes pratiques ITSM et gestion de projet adaptée)
  • un esprit permettant une bonne collaboration ainsi que l’épanouissement de chacun
  • une technique actuelle : standardisée – virtualisée – automatisée – sécurisée – évolutive

*note : un cadre identifié, connu et appliqué permet à chacun d’être autonome dans ses attributions.

Informations complémentaires